Comme vous le savez, Hoffmann-La Roche Limited (« Roche ») se heurte à des contraintes relatives à l’approvisionnement d’Actemra® SC (tocilizumab) au Canada. À présent, les seringues préremplies et les autoinjecteurs accusent des retards d’approvisionnement qui se ressentent au niveau des pharmacies en ce que le renouvellement des ordonnances des patients actuels et la prise en charge des nouveaux patients sous Actemra ont pris du retard. Bien que ce problème touche les deux formulations (auto-injecteurs et seringues préremplies), il est plus particulièrement ressenti dans le cas des autoinjecteurs. Roche prévoit que cette pénurie durera plusieurs semaines, mais tient à faire savoir que la seringue préremplie d’Actemra (PFS) (DIN : 02424770) est en fait disponible aux patients actuellement sous Actemra par voie sous-cutanée.

Du fait des contraintes d’approvisionnement actuelles, Roche estime qu’elle ne peut, pour le moment, accepter de nouveaux patients à traiter par Actemra SC (autoinjecteur ou seringue préremplie) pour quelque indication que ce soit. En outre, le programme compassionnel ne sera pas accessible aux nouveaux patients en situation d’urgence, encore que cette question sera réexaminée une fois que l’approvisionnement sera revenu à des niveaux proches de la normale.

En cas de nécessité et si le patient l’accepte, la seringue préremplie et l’autoinjecteur peuvent constituer une option interchangeable. Cela dit, si aucune des deux formulations n’est possible, les professionnels de la santé peuvent envisager un changement de thérapeutique en faveur d’Actemra IV (dont les stocks sont assurés et disponibles à tous les patients nouvellement pris en charge et déjà sous traitement) ou d’un autre traitement, selon qu’il convient au patient.

Dans une lettre urgente à Santé Canada, demandant une exemption en faveur du tocilizumab IV dans le cas de l’artérite à cellules géantes (ACG), la SCR, faisant valoir qu’aucun avis de conformité n’a été émis à ce jour à l’égard de cette indication, précise que le tocilizumab IV est non seulement utilisé par de nombreux établissements du monde entier, à la place de la formulation SC, mais qu’il a également reçu de la FDA, en début d’année 2022, le feu vert pour le traitement de l’ACG. Par ailleurs, nous avons consulté nos membres affiliés au réseau canadien de recherche sur la vascularite (CanVasc), experts en la matière, lesquels appuient notre demande pour que le tocilizumab IV soit autorisé pour le traitement de l’ACG. Une exemption, même temporaire, aura un double effet bénéfique : davantage de patients auront accès à ce traitement tant nécessaire et les stocks de tocilizumab SC seront préservés aux soins des patients déjà sous traitement depuis une longue date.

Veuillez lire la lettre envoyée par la SCR à Santé Canada

 

 

 

Si vous désirez suivre les dernières évolutions en la matière, à savoir l’approvisionnement d’Actemra, veuillez consulter le site Web de Pénuries de médicaments Canada. Nous vous tiendrons informés des mises à jour, le cas échéant, auprès de tous les intervenants concernés. Dans l’intervalle, si vous avez des questions, veuillez communiquer avec Ahmad Zbib (azbib@rheum.ca).

Nous tenons à remercier  les docteurs suivants; Rosie Scuccimarri, Alison Kydd (coprésidentes du Comité des thérapeutiques) ainsi que Carter Thorne (président du Comité de mobilisation des parties prenantes) de la constance de leurs efforts de plaidoyer face à cette question aussi importante qu’évolutive.