Donc, vous êtes sur le point d’ouvrir un bureau?

Voici quelques éléments de réflexion.

S’incorporer ou ne pas s’incorporer?

Il faut prendre cette décision avant d’ouvrir votre bureau, parce que vous devrez probablement signer des baux pour vos locaux, peut-être louer de l’équipement, obtenir des prêts et embaucher du personnel.

Les facteurs qui entrent en ligne de compte dans cette décision, sont notamment de potentielles économies d’impôts et une séparation juridico-administrative entre vous et votre bureau. Vous devriez en discuter avec votre comptable et votre avocat dès  le but du processus décisionnel.

Location de locaux

Comme on le mentionne plus haut, si vous vous incorporez, le bail serait négocié et signé par la corporation, qui en assumera la responsabilité.

Il faut réfléchir à la durée du bail et aux besoins d’espace à prévoir pour d’éventuels agrandissements selon vos plans à moyen et à long terme. En négociant avec le propriétaire, vous voudrez vérifier s’il accepte d’assumer certains frais d’amélioration des locaux et s’il peut vous dispenser de loyer pendant une période.

Liste de paie pour vous et pour votre personnel

Ouvrir un compte auprès de l’Agence du revenu du Canada (et d’autres, selon le cas) pour les retenues à la source.  Voici un lien à cet effet :

https://www.canada.ca/fr/agence-revenu/services/impot/entreprises/sujets/retenues-paie/comment-ouvrir-compte-programme-retenues-paie.html

Les remises à l’ARC pour les retenues à la source sont versées le 15e jour du mois, après cotisations et versement du salaire aux employés.

Il existe des entreprises spécialisées qui peuvent monter et gérer votre système de paie : versement des salaires, calcul et remise des retenues à la source, relevés d’emploi et émission des T4.  Elles sont toutes assez abordables et je vous recommande d’y recourir pour vous permettre de vous concentrer sur votre pratique.

Si vous vous incorporez, vous devriez parler à votre comptable de la meilleure méthode fiscale pour extraire plus d’argent de la corporation sans payer trop d’impôts. Vous pouvez vous verser un salaire, des dividendes, vous rembourser l’argent investi dans la corporation ou une  combinaison de ces possibilités.

Emprunts

Les emprunts peuvent être obtenus à titre privé ou auprès d’une institution financière.

Il est souvent difficile pour une nouvelle entreprise d’emprunter de l’argent, car elle n’a pas de dossier de crédit. Si vous souhaitez obtenir un prêt d’une institution financière pour votre corporation, préparez-vous à devoir signer une caution personnelle.

Les emprunts privés, qui ne sont pas contractés auprès de la famille ou des amis, peuvent être coûteux, habituellement à un intérêt de 8 à 10 % par année. Donc, je ne recommande pas ce type d’emprunt.

Budget

Le budget fait partie des premières étapes lorsqu’on envisage de mettre une entreprise sur pied. Ce serait de l’argent bien investi si vous demandiez à votre comptable d’établir avec vous une prévision de trésorerie mensuelle sur une durée d’un an pour déterminer vos besoins financiers pour votre première année d’exploitation. La prévision mensuelle vous éclairera sur les fluctuations de votre trésorerie en attendant l’augmentation de vos revenus.

Après les 12 premiers mois d’exploitation, il serait sage de mettre la prévision de trésorerie à jour pour une autre période de 12 mois d’exploitation normale.

Location ou achat d’équipement

L’avantage du crédit-bail, c’est qu’il préserve les ressources financières initiales, en répartissant le prix d’achat sur plusieurs années. L’inconvénient, c’est qu’il vous en coûtera généralement plus pour le même équipement que si vous l’achetiez dès le départ.

Au bout du compte, que vous choisissiez d’acheter ou de louer, vous aurez droit à des déductions  d’impôts pour l’équipement.

La décision dépendra de votre capital de démarrage au départ et de ce à quoi vous devez le consacrer.


Avis : Cet article est présenté à titre d’information générale et pourrait ne pas s’appliquer à tous. Étant donné la complexité de la fiscalité, vous devriez consulter un fiscaliste avant de prendre une décision concernant ce qui précède.

Préparé par Peter Simpson, CPA, CMA, Simpson and Associates

Directeur financier de la SCR

À propos de Simpson and Associates

Simpson and Associates est une firme comptable qui offre une gamme complète de services; elle est établie au centre-ville de Burlington. Peter Simpson, CPA, CMA, détient plus de 20 années d’expérience en fiscalité et en gestion comptable. L’entreprise offre divers services : impôts des particuliers, impôts des sociétés, conseils de gestion, tâches de directeur des finances et de contrôleur et questions relatives à la RS&DE. Nous desservons divers secteurs : divertissement, secteur manufacturier, développement de logiciels et services professionnels. Nous avons conclu des alliances avec d’autres firmes de services professionnels, tels que cabinets d’avocats, tenue de livres, consultants en RH, conseils en placement et évaluateurs.

Site Web : http://www.simpsonandassociates.ca/
Téléphone : 905 464-0029
Courriel : peter@simpsonandassociates.ca