Programmes de bourses d’été de la SCR

Le Concours de bourses d’été est fermé. 

Les nouveaux rhumatologues sont très en demande au Canada. Le Programme de bourses d’été est une excellente façon pour les étudiants en médecine d’acquérir de l’expérience et de développer leur intérêt pour cette spécialité. Chaque étudiant pourra adresser une demande pour les deux types de bourse (clinique et de recherche), mais ne peut en accepter qu’une seule si sa candidature est retenue pour les deux. Chaque étudiant ne peut soumettre qu’une seule demande par programme de bourse (p.ex., une pour le programme de recherche, une pour le programme clinique). Chaque mentor ne peut soumettre qu’une demande au maximum (ou l’équivalent) par programme de bourse clinique et qu’une demande au maximum par programme de bourse de recherche. Il s’agit d’une demande conjointe adressée par le candidat-étudiant et un membre de la SCR (son mentor).

Bourse clinique SCR-Pfizer : La SCR offre une bourse d’été clinique (subventionnée par Pfizer Canada) conçue à l’intention des étudiants canadiens (citoyens ou résidents permanents) inscrits dans une faculté de médecine. Ce programme expérientiel sélectionne des étudiants qui suivront un rhumatologue (membre de la SCR) dans un environnement clinique.

  • Un maximum d’une bourse clinique à temps complet d’une durée allant jusqu’à 12 semaines ou l’équivalent (p. ex., 3 étudiants x 4 semaines = 12 semaines en tout) par mentor sera décernée (minimum 4 semaines à temps complet, soit 35 heures par semaine).

Bourse de recherche : La SCR offre des bourses d’été en recherche (subventionnées par la SCR, en attente de financement externe, devant être confirmé d’ici le 6 mai 2022) conçue pour faire connaître la rhumatologie aux étudiants canadiens (citoyens ou résidents permanents) inscrits dans une faculté de médecine. Le programme permet de jumeler un étudiant avec un membre de la SCR dans le cadre d’un projet de recherche en rhumatologie. Ces projets de recherche doivent permettre aux étudiants participants d’apporter une contribution significative au cours de l’été.

  • Seulement une bourse pour un stage de recherche à temps complet par mentor d’une durée maximale de 12 semaines sera accordée (minimum de 6 semaines à temps complet à raison de 30 à 35 heures par semaine).
  • Ces stages de recherche sont exclusivement à temps complet, aucune option de temps partiel n’est disponible.
  • La SCR N’envisagera PAS le partage d’un poste en recherche entre deux stagiaires.

Période couverte par la bourse : De mai à septembre

Durée des projets : Bourse clinique : de 4 à 12 semaines; Bourse de recherche : de 6 à 12 semaines

Lignes directrices

Noter

Exigence relative à l’assurance : Une assurance responsabilité professionnelle est obligatoire pour TOUS les récipiendaires de bourses d’été. La SCR n’assume pas les coûts d’une telle assurance. La plupart des établissements d’enseignement la fournisse, mais dans le cas contraire (p. ex., pour un candidat qui fréquente une faculté de médecine à l’étranger), il revient à l’étudiant de se procurer une assurance.

 Égalité et inclusivité en matière d’emploi : La SCR applique les principes fondamentaux d’égalité et d’inclusivité en matière d’emploi. La SCR s’assure que le processus de recrutement et de sélection de tous ses employés soit juste, ouvert et transparent; elle s’engage à respecter toutes dispositions de la loi qui s’appliquent et s’abstiendra de tout biais et/ou de toute discrimination. Cette politique concerne tous les aspects du travail, y compris, le recrutement, l’embauche, l’affectation. La promotion, le transfert, la rémunération, l’entraînement et la formation.

La SCR se réserve le droit d’annuler ses programmes, y compris celui-ci, sans préavis.

Réflexions sur les bourses d’été

Témoignage des lauréats des bourses d’été

Catherine Faucher

Une offre de poste de stagiaire en recherche, une occasion par excellence, m’a permis de m’initier à la rhumatologie.

Une offre de poste de stagiaire en recherche, une occasion par excellence, m’a permis de m’initier à la rhumatologie. Examinant les dossiers électroniques de patients, j’ai pu aborder de nombreux cas et appris à connaître les manifestations classiques de certaines affections rhumatologiques. Plus précisément, j’avais pour tâche de déterminer le rôle pronostique de différents examens servant à évaluer les comorbidités en présence d’une maladie rhumatologique, la sclérodermie.

Iain Sander

Une expérience de stagiaire d’été à la SCR est, à ce jour, l’un des volets les plus enthousiasmants de ma formation médicale.

Une expérience de stagiaire d’été à la SCR est, à ce jour, l’un des volets les plus enthousiasmants de ma formation médicale. C’est-à-dire que le programme m’a permis de me mettre à l’aise en faisant une anamnèse et un examen physique détaillés auprès des patients atteints de maladies musculo-squelettiques et auto-immunes. J’en suis venu à me frotter en milieu clinique, en pédiatrie, à une large panoplie d’affections rhumatologiques dont l’AJI (arthrite juvénile idiopathique), l’OMCR (ostéomyélite multifocale chronique récurrente) et le SIME (syndrome inflammatoire multisystémique chez l’enfant) associé à la COVID-19. Là, en milieu clinique, en étant en consultation à l’hôpital, en assurant des interventions dans les services de réadaptation et en participant à la clinique interdisciplinaire de lupus pédiatrique, j’ai pu voir comment la pédorhumatologie est exercée dans différents contextes. Hors du milieu clinique, j’ai effectué d’autres tâches en contribuant à mettre au point une ressource d’enseignement sur les affections auto-inflammatoires en pédiatrie. Peut-être que les relations que j’ai nouées au cours de mon stage, grâce à la SCR, constituent la partie la plus inestimable. Je communique régulièrement avec mon mentor et entends collaborer avec cette personne à la réalisation de projets universitaires ayant trouvé en elle un guide alors que j’explore la possibilité d’une carrière en rhumatologie. Je suis très reconnaissant à la SCR de m’avoir fait vivre cette expérience enrichissante!

Joselyne Beelen

Le Programme d’étudiants stagiaires d’été de la SCR m’a permis de poursuivre des recherches en rhumatologie, surtout qu’il s’agit d’un domaine peu abordé à la faculté de médecine.

Le Programme d’étudiants stagiaires d’été de la SCR m’a permis de poursuivre des recherches en rhumatologie, surtout qu’il s’agit d’un domaine peu abordé à la faculté de médecine. Mon mentor, si accueillant et si compétent, était passionné par son travail, une expérience de terrain qui a de quoi m’attirer dans le domaine! Il y a en rhumatologie, aussi bien chez l’enfant que chez l’adulte, tant de motifs de se réjouir. Sachez donc je suis enthousiaste à l’idée de m’y consacrer et remercie la SCR de m’avoir aidé à développer mes compétences en recherche clinique.

Michael Zeeman

J’ai pu, grâce au programme de la SCR, bénéficier d’une excellente expérience pratique alliant la recherche clinique, l’enseignement et le maillage avec les professeurs de rhumatologie.

J’ai pu, grâce au programme de la SCR, bénéficier d’une excellente expérience pratique alliant la recherche clinique, l’enseignement et le maillage avec les professeurs de rhumatologie. Cette expérience de stagiaire, outre qu’elle m’a fait découvrir les défis uniques que présentent le diagnostic et la prise en charge des maladies rhumatologiques, a mis en évidence dans quelle mesure la curiosité et la recherche universitaires sont nécessaires dans ce domaine.

Ruth Legese

Avant de me constituer stagiaire auprès de la SCR, je pensais que la rhumatologie se résumait à la prise en charge de l’arthrite chez les personnes âgées et, étant donné que je souhaitais travailler en pédiatrie, je n’avais réellement aucun intérêt à explorer ce domaine.

Avant de me constituer stagiaire auprès de la SCR, je pensais que la rhumatologie se résumait à la prise en charge de l’arthrite chez les personnes âgées et, étant donné que je souhaitais travailler en pédiatrie, je n’avais réellement aucun intérêt à explorer ce domaine. Qui plus est, je ne savais même pas ce qu’un rhumatologue pouvait faire au sein de la population pédiatrique, car je supposais que l’incidence de l’arthrite chez les jeunes était extrêmement faible. Mais, grâce à mon affectation de stagiaire en clinique, j’ai pu me confronter à la grande diversité des maladies auto-immunes et systémiques chez les enfants, maladies qui appellent le soutien d’un rhumatologue. J’ai appris que les affections rhumatologiques étaient beaucoup plus courantes que je ne l’avais cru et que la rhumatologie, un domaine passionnant en pleine expansion, agit sur de nombreux processus pathologiques. Après ce stage, je me suis dit que je pourrais bien faire carrière en pédorhumatologie, vu la diversité des affections, les relations que l’on établit avec les familles et les possibilités de recherche. Qui dit mieux pour ce qui est de l’équilibre travail/vie privée?

JoAnn Thai

J’ai absolument aimé mon expérience dans le cadre du Programme d’étudiants stagiaires d’été de la SCR!

J’ai absolument aimé mon expérience dans le cadre du Programme d’étudiants stagiaires d’été de la SCR! J’ai eu le plaisir d’explorer la rhumatologie, aux côtés d’un précepteur génial, et l’expérience pratique que j’ai acquise auprès des patients, tant en consultation externe qu’en milieu hospitalier, s’est révélée inestimable. J’ai eu à connaître vraiment cette merveilleuse spécialité, en découvrant la grande diversité des affections rhumatologiques et en m’intéressant de près au vécu des patients qui en souffrent dans chacun des cas. Je peux dire en toute honnêteté que ce stage m’a donné envie de faire carrière dans ce domaine, la rhumatologie!